La côte Sud du Cambodge

La région Sud du Cambodge, et plus particulièrement le littoral et les îles du Sud, est une perle de l’Asie du Sud Est.
Après nos visites au cœur des terres thaïlandaises et cambodgiennes, il est temps de nous rendre au bord de la mer de Chine méridionale pour découvrir un autre visage du Cambodge.

Nous arrivons à Sihanoukville, une ville portuaire très en vogue pour ses plages et ses soirées animées, et prenons directement le bateau pour l’île de Koh Rong Samloem.

P1020426

Koh Rong Samloem

L’île, d’une superficie d’environ 25km², est recouverte d’une jungle épaisse et offre des plages de sable fin magnifiques.

IMG_0828

IMG_0831

Nous séjournons dans le village de M’Pay bei (qui veut dire 23 en cambodgien), une petite baie encore assez authentique. Cette ambiance contraste complètement avec le reste du Cambodge, les habitants se lèvent plus tard, circulent en bateau ou à mobilette sur le peu de chemins qui existent, pas de cohue ni de bruit incessant… La vie ici est étrangement et agréablement calme, un véritable lieu de repos !

 


Nous séjournons trois jours sur l’île et vivons au rythme des habitants, on alterne entre un peu de nage, du snorkeling, de la lecture sur la plage et longs déjeuners dans les transats…
On ne voit pas le temps filé !

P1020517


Le soir, les bateaux de pêcheurs se regroupent autour de l’île et forment un attroupement lumineux assez impressionnant !

P1020477
L’ambiance est festive et les nombreux bars au bord de la plage mettent de la musique électro-pop américaine et européenne jusqu’à une heure avancée de la nuit, bien que l’île de Koh Rong (juste à côté de l’île où nous sommes) soit plus réputée pour ses soirées night club !
Bref vous l’aurez compris, nous avons eu un véritable coup de coeur pour cette perle du Cambodge complètement paradisiaque…

P1020517

Kampot

Après notre retour (forcé !) sur le continent, nous continuons notre route au bord du littoral en direction de Kampot, une jolie ville fluviale réputée pour son poivre !

Là encore, l’ambiance est très différente des autres villes que nous avons découvert au Cambodge, les rues sont propres, la promenade le long du fleuve est bien entretenue et même les marchés semblent bien alignés !


On en profite pour flâner dans les rues, faire les boutiques… même le climat est plus agréable avec la brise !

P1020570

Kep et la campagne

Nous louons un scooter à Kampot afin de se rendre à Kep, située à 20 km de Kampot. Après une petite panne à quelques kilomètres de la ville (courroie de transmission en fumée !), nous changeons de véhicule et cette fois c’est bon !

P1020579

Nous débutons par un arrêt dans le parc national qui comporte des sentiers de randonnées très sympa pour grimper sur les hauteurs du parc et avoir des vues panoramiques sur la côte de Kep.

P1020580

Retour ensuite sur le littoral où nous nous rendons au marché au crabe, fierté locale de Kep !

Kep_crabe

Nous en profitons donc pour déguster ces petits crustacés aux pinces acérées cuisinées sous nos yeux, un régal !


L’après-midi, nous retournons dans les terres et partons découvrir les cultures locales à travers les pistes plus ou moins carrossables de la campagne.

On passe quelques heures à vadrouiller, à chercher notre route parmi les plantations de poivre, manguier, bananier, … La région est vallonnée, c’est superbe !

P1020615

Il y a de nombreuses fermes bio dans ces campagnes du Sud et notamment les plantations de poivre de Kampot.
Selon une guide que nous rencontrons, 24 fermes produisent aujourd’hui le poivre qui détient l’AOC poivre de Kampot, c’est un produit qui reste encore assez rare bien que de plus en plus de plantations se créent chaque année.
In extremis, au coucher du soleil, nous visitons justement l’une de ces fermes de poivre « La plantation », mise en place par une famille française qui emploie aujourd’hui plus d’une centaine de personnes.

P1020623

Un jeune français expatrié à Phnom Penh et en apprentissage à la ferme nous fait une petite visite du domaine : très instructif ! Les plants de poivre font un peu plus de 2m et sont protégés du soleil par des branches de manguiers séchées. Ils ont même un poivre long que l’on ne connaissait pas du tout.

Point info: Le poivre rouge, noir ou blanc vient de la même grappe ! Sur une grappe à maturité, il y’a environ 20% de poivre rouge et donc 80% de poivre vert. Le poivre vert séché devient le poivre noir. Le poivre rouge séché reste le poivre rouge. Et le poivre vert ébouillanté à l’eau (pour lui retirer sa pellicule) puis séché devient le poivre blanc !

Après ce passage dans le sud du pays, nous partons maintenant pour la capitale Phnom Penh !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s