A la découverte des campagnes cambodgiennes

Après notre première semaine au Cambodge à Siem Reap et Angkor, nous partons en direction du sud du pays pour découvrir deux provinces, celles de Battambang et Kampong Chnang.

Province de Battambang

Beaucoup moins touristique que Siem Reap, la ville de Battambang a conservé son architecture coloniale à laquelle se mêlent des complexes touristiques récents et quelques anciennes maisons typiques des campagnes cambodgiennes.

P1020318

Traversées par une rivière, les deux rives sont les lieux agréables de la ville ou les habitants viennent se détendre dans le parc ou profiter des installations de fitness !

Une petite boucle à scooter autour de la ville nous permet d’apprécier le calme et la vie très paisible que mènent les habitants de ces campagnes arides pendant la saison sèche. Les cocotiers bordent les rizières et les regardent de haut !

P1020397

Nous visitons le temple de Phnom Banan, auquel nous accédons après une montée de 358 marches…

les marches

Les tours qui surplombent la campagne rappellent le plan d’Angkor Vat.

phnom banan

Nous profitons de la vue sur la campagne environnante et redescendons ensuite dans le petit village composé de cahutes en bambou au bord de l’eau où nous en profitons pour déjeuner. Ici c’est vraiment le coin tranquille et agréable que les cambodgiens apprécient pour décompresser en famille ou entre amis autour d’un bon repas.

Nous continuons la visite des environs de Battambang par le Phnom Sampeau, un ensemble de temples situés au sommet d’une montagne à l’Ouest de la ville. Il y a également de nombreuses grottes dans les parois du mont, dont certaines ont une histoire tragique puisqu’elles servaient d’ossuaire du temps des khmers rouges… Mais aujourd’hui les autres sont plutôt visitées pour pouvoir observer les hordes de chauve-souris qui en sortent à la tombée de la nuit.

Nous croisons ici de nombreux moines, la plupart en touriste, ainsi que des singes durant notre visite.

Province de Kampong Chnang

Nous continuons la route un peu plus au sud le long du lac Tonle Sap, un élément géographique majeur du Cambodge qui nourrit et abrite des milliers de personnes et modifie considérablement le paysage pendant la saison des pluies puisqu’il passe de 3000 à 13000 km² de surface.

Nous nous arrêtons dans la ville de Kampong Chnang, un port de pêche important à un peu plus de 2h au nord de Phnom Penh.


Arrivés en début d’après-midi, nous partons vers 16h30 avec notre batelière cambodgienne pour une balade à travers les villages flottants au large de Kampong Chnang. Il y a trois villages au total, un village flottant cambodgien, un vietnamien et un musulman. P1020336

Nous circulons dans les petites « rues » et autour de ces maisons posées sur des morceaux de bambous, c’est très impressionnant…

Le village comprend une école, des bateaux-marchés, il y a l’électricité… Rien ne semble manquer, les pêcheurs rentrent en fin de journée et s’aident pour vider les bateaux.

P1020373
Nous terminons la balade par le coucher de soleil sur le Tonle Sap puis rentrons au port, encore un peu bouleversés de cette vie que nous venons de découvrir.

Le lendemain, nous louons des vélos pour découvrir la campagne qui entoure la ville de Kampong Chnang.

P1020394
Une petite montagne, facilement accessible à l’ouest de la ville, se gravit par un sentier assez aisé. Nous le suivons durant une heure, malheureusement la vue n’est pas très dégagée au sommet mais nous arrivons quand même à voir de jolis paysages !

P1020388
Nous continuons notre découverte des environs par le village de potiers. Les poteries vont des réchauds en terre cuite pour la cuisson des foyers aux petits pots décorés plutôt aptes à contenir des épices. Il semblerait que toutes les maisons ici aient leur atelier.

P1020395

Après une après-midi détente (lire farniente), nous retournons sur le bord de la rivière, toujours à vélo, pour découvrir cette fois-ci les villages de pêcheurs coté terre. Les maisons sont ici sur pilotis et la distance par rapport au sol en dit long sur la hauteur d’eau à venir à la saison des pluies.

La saison sèche laisse apparaître les déchets qui jonchent le sol.

Nous avons été vraiment impressionnés par la découverte de cette vie au ras de l’eau, tellement éloignée de la nôtre… La découverte des campagnes cambodgiennes a été une très bonne surprise, la vie est vraiment paisible ici, nous ne nous attendions pas à ça ! Maintenant, direction le sud afin de découvrir le bord de mer !

 

Une réflexion sur “A la découverte des campagnes cambodgiennes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s