La traversée des Monts Făgăraş

D’une durée de 6 à 10 jours selon les niveaux, cette magnifique traversée allie pentes abruptes, randonnées sur des plaines et passages techniques. Elle permet d’admirer de nombreux lacs d’altitude ainsi qu’une faune et une flore très riches.

La veille du départ

Depuis la ville de Zărneşti, nous devons nous rendre à Plaiul Foii, le point de départ de la randonnée, pour y passer la nuit. Il y a une dizaine de kilomètres par la route pour s’y rendre et malheureusement aucun bus n’assure la liaison, nous n’avons donc que deux possibilités : le taxi (assez onéreux) ou à pied. Nous démarrons à pied et décidons de faire du stop. Au bout de quelques minutes, une voiture s’arrête et nous emmène jusqu’à notre point de départ ! Nous arrivons à Plaiul Foii, un superbe lieu de camping au pied du Craiului.

Craiului Plaiul Foii
On installe notre campement le long de la rivière, l’endroit est calme et bucolique, idéal pour se mettre dans l’esprit de la randonnée ! Sur ce lieu de camping se trouve la cabana Plaiul Foii, un hôtel restaurant. Nous nous y rendons vers 19h pour dîner mais ils ferment au même moment ! Préférant ne pas commencer à puiser dans nos ravitaillements pour le trek, nous descendons jusqu’à un autre restaurant, un kilomètre plus bas, qui ferme également quand nous arrivons vers 19h30. Décidément pas de chance ! Nous dînerons donc légèrement dans un petit bar – guinguette à Plaiul Foii, qui vend quelques gâteaux apéritifs et sucrés.

Jour 1 : Plaiul Foii- refugiul Berevoescu Nou (28 km)

C’est parti pour la traversée ! Depuis Plaiul Foii, nous empruntons un large sentier qui traverse la forêt sur une dizaine de kilomètres. Ce chemin suit le cours de la rivière et est relativement plat.

Troupeaux de brebis Fagaras Roumanie

Nous atteignons alors le point de bifurcation marqué par des cabanes de forestiers juste après un petit pont et nous prenons le sentier à gauche pour démarrer pleinement notre ascension !Monts Fagaras Romania
Nous nous enfonçons dans le forêt en suivant le sentier qui se rétrécit et grimpe abruptement parmi les sapins. La montée est raide mais agréable car nous sommes au frais sous les cimes !
Au bout de deux heures, nous dépassons la forêt et arrivons sur les crêtes, la vue sur le Craiului est magnifique et l’on commence à voir se dessiner le massif des Făgăraş.

randonnée carpates roumaines
Nous poursuivons le sentier sur les crêtes et passons à côté des premiers refuges de la randonnée, notamment le refugiul Comisu (en assez mauvais état), où nous nous abritons quelques minutes car la pluie commence à tomber.
Nous reprenons la route après une courte pause, nous apercevons en contrebas dans la vallée de nombreux troupeaux de moutons. Trois chiens de bergers, restés sur les hauteurs, nous voient passer à cet instant et décident de nous chasser du territoire qu’ils protègent. Ils nous poursuivent durant un bon quart d’heure en aboyant fortement, nous accélérons le pas et ils finissent par nous quitter, nous soufflons un peu après ce moment de panique. Après quelques minutes, un autre trio de chiens de bergers décide également de se mettre à nos trousses ! On commence à être vraiment fatigués et c’est de plus en plus difficile d’accélérer, heureusement ils arrêtent de nous suivre au bout d’une dizaine de minutes. Nous essayons d’oublier ce mauvais moment et nous reprenons notre route plus tranquillement, direction le refuge car le temps n’est pas au beau fixe pour monter la tente !

Nous rejoignons le refugiul Berevoescu Nou, un abri en demi-ballon de football rouge et blanc. Il est en bon état et se situe un peu en hauteur du sentier à un bon quart d’heure du chemin de randonnée.

randonnée carpates roumanie

Jour 2 : Berevoescu Nou – Fereastra Mica (20km)

Après une nuit fraîche et venteuse, nous reprenons la route dès l’aube et partons avec les premiers rayons du soleil !
Le chemin surplombe de nombreux vallons où l’on découvre parfois, après un virage ou une crête, de jolis lacs de montagne, c’est magique !

randonnée roumanie carpates

Tout au long de la matinée, le sentier alterne entre des pentes plus ou moins raides et les chemins plus plats sur certaines crêtes.
Nous croisons des bergers et leurs troupeaux sur les hauteurs des premiers sommets, nous sommes ébahis devant l’agilité de ces animaux qui se faufilent partout !

Trek Roumanie
L’après-midi, nous continuons notre ascension le long des crêtes, les paysages sont de plus en plus incroyables au fur et à mesure que nous prenons de l’altitude!

Trek Fagaras
Aux alentours de 16h30, nous atteignons le refuge Fereastra Mica, situé à 2200 mètres d’altitude.

Trek Carpates

Le refuge Fereastra Mica

Même si le vent est frais, la journée a été ensoleillée et aucun risque de pluie pour la nuit, nous décidons de monter la tente. Le point d’eau est situé à 10 minutes en contrebas, ce qui est bien pratique pour faire un brin de toilettes et faire cuire nos pâtes !

Jour 3 : Fereastra Mica – cabana Podragu (11km)

Après une courte nuit, nous nous réveillons avec le lever du soleil et quelques chants de randonneurs roumains qui sont très agréables !
Nous attaquons dès le début de la journée par des pentes très abruptes, les passages de cols démarrent sérieusement !

Trek Roumanie

Nous atteignons le Varful Vistea Mare à midi, il s’agit du 3e sommet le plus haut des Făgăraş. Depuis ce sommet, un petit sentier permet de rejoindre le Varful Moldoveanu, le point culminant des Făgăraş.

Trek Fagaras
Nous restons quelques minutes en haut de ce sommet et admirons la vue à 360° que l’on a sur les Făgăraş et la Roumanie, c’est magique, on se régale ! Puis, il est temps de se lancer dans la descente, tout aussi raide que la montée.
La journée alterne ainsi entre côtes escarpées et des pentes raides, pas de repos sur du plat ! Nous atteignons le lac Podragu aux alentours de 15h et descendons en contrebas, jusqu’à la cabana, un lieu magnifique pour bivouaquer et se ressourcer !

Trek Carpates Rouamnie

La Cabana Podragu au milieu des lacs

Nous installons notre campement au bord du lac, nous achetons deux bières à la gérante de la cabana Podragu et savourons un moment de repos bien mérité !
Nous dînons également à la cabana le soir même et goûtons ainsi à une soupe de haricots délicieuse et des petits roulés de porc dans du chou, une recette bien locale ! La nuit est calme et le bruit de l’eau est tellement apaisant que l’on s’endort rapidement !

Jour 4 : Cabana Podragu – Lac Caltun (14km)

Après avoir rangé notre campement, nous retournons à la cabana Podragu pour prendre notre petit-déjeuner, puis nous remontons jusqu’au sentier (environ 45 minutes de marche de la cabana).
Toujours sous le soleil, nous continuons d’alterner entre des ascensions de cols et les descentes qui les succèdent, épuisant mais sublime.

Randonnée Fagaras Roumanie
Au cours de la matinée, nous croisons de plus en plus de randonneurs. Nous comprenons vite pourquoi : on approche du Lac Balea et de la Transfăgărăşan, qui sont les rares accès possibles en voiture pour rejoindre le massif des Făgăraş.

Randonnée carpates roumanie
Le lac est superbes mais la renommée de ce lieu en fait malheureusement une destination sur-fréquentée par les touristes… Nous décidons de descendre jusqu’au lac afin de nous ravitailler pour les prochains jours de la randonnée mais nous n’avons pas envie d’y rester…
La descente depuis le chemin de randonnée jusqu’au lac Balea prend environ une heure. Là-bas, on y trouve deux restaurants ainsi que de nombreux petits vendeurs de produits du marché où nous achetons du pain, des charcuteries, du fromage et des barres de céréales.
Nous reprenons ensuite la route en milieu d’après-midi, direction le lac Caltun pour y planter la tente pour la nuit !

Trek Fagaras

Bien qu’il y ait peu de kilomètres entre ces deux étapes, la route prend du temps car elle est très escarpée et comporte certains passages techniques où l’on doit s’accrocher à des chaines pour escalader des rochers ou descendre en rappel.

trek roumanie
Epuisés, nous arrivons au lac Caltun aux alentours de 19h. Même sans la lumière du jour, nous pouvons apprécier la beauté de ce lieu au coucher de soleil.

Jour 5 : Lac Caltun – Lac Avrig (10 km)

Nous démarrons ce qui s’annonce être la journée la plus difficile de la traversée ! Depuis le lac Caltun, le sentier commence par l’ascension du Varful Negoiu, le 2e sommet le plus haut des Făgăraş situé à 2535m.

Durant la matinée, nous apercevons des chamois qui parcourent ces grands espaces composés d’herbes rases et de pierres, c’est un beau spectacle !

Trek Fagaras

Chamois en bas de la Stronga Dracului

Pour se rendre au sommet du Negoiu, nous empruntons le passage bien nommé « Stronga Dracului » (le couloir du diable), un itinéraire composé de chaines d’escalade où l’on a un peu le sentiment de tenir sa vie au bout des doigts ! Pour ceux qui ne souhaitent pas l’emprunter, la traversée peut se faire par un autre sentier, plus long mais plus aisé.

Trek Roumanie Carpates

Panorama depuis le Varful Negoiu

Après quelques minutes d’arrêt au sommet du Negoiu d’où nous admirons la vue sur la chaîne des Carpates et le reste de la Roumanie d’un plat incroyable, nous démarrons la descente raide et caillouteuse avec grande prudence ! Nous croisons un trailer qui, loin d’être effrayé par les dangers du relief, prépare le balisage d’une course de 3 jours qui aura lieu une semaine après notre passage…  Ils sont fous ces roumains !

Trek Fagaras

Le sommet du Varful Negoiu

L’après-midi nous réserve encore de nombreuses surprises pour nous rendre jusqu’au lac Avrig, les sentiers à flan de falaise semblent être de plus en plus escarpés et nous traversons de nouveau de nombreux passages techniques, étroits, où il s’avère bien utile de maitriser quelques techniques d’escalade comme le rappel !

Trek Carpates Roumanie
Nous atteignons le lac Avrig vers 16h. Nous avons tout juste le temps de monter la tente lorsqu’une pluie de grêle s’abat sur nous ! Nous nous protégeons quelques minutes puis retour du soleil pour toute la soirée !

trek randonnée fagaras
Nous apprécions le calme de cet endroit après les deux dernières journées de randonnée où les sentiers étaient plus fréquentés !

Jour 6 : Lac Avrig – Turnu Rosu (20km)

Dernière étape de notre traversée, nous partons encore sous un beau soleil et on se prépare à une journée de descente importante !
Après une ultime montée, nous retrouvons des sentiers plus plats, cela ne fait pas de mal à nos jambes ! Le temps tourne un peu à l’orage mais nous y échappons.

trek roumanie
Durant la matinée, les paysages évoluent rapidement au fil de la descente, nous passons des sommets rocheux aux plaines herbeuses, puis atteignons les premières cimes des forêts de pins, nous ne sommes pas mécontents de revoir un peu de verdure !

trek randonnée carpates roumanie
On traverse de nouveau les forêts de feuillus, nous quittons le balisage de la traversée des Făgăraş pour suivre l’itinéraire qui redescend dans la vallée.

trek roumanie
La pente est raide et nous commençons a le sentir au niveau des genoux. Nous entendons finalement le bruit de l’eau et atteignons les rivières situées au pied des Carpates, victoire !

trek fagaras
Nous gagnons le monastère de Turnu Rosu en début d’après-midi, on continue ensuite sur 5 kilomètres avant d’atteindre ce petit village typique de Transylvanie. Nous nous rendons ensuite à la gare, direction la ville de Sibiu pour un repos et une douche bien mérités !

Avis général

De façon générale, la traversée des Monts Făgăraş est une expérience incroyable et intense, qui offre un panorama magnifique sur l’ensemble de ce massif des Carpates. On passe facilement de l’émerveillement à la peur au cours de ce trek, tant certains passages sont compliqués.

trek carpates roumanie
Je recommande cette traversée aux randonneurs assez expérimentés et de préférence à ceux pratiquant un peu d’escalade, les dénivelés cumulés positifs étaient en effet de plus de 1000 mètres par jour, ce qui n’est pas de tout repos.
Concernant l’hébergement, je pense qu’il est plus simple de partir avec sa propre tente car les refuges ne sont pas forcément tous en très bon état. Par ailleurs, le bivouac au milieu des montagnes apporte un vrai plus à cette expérience hors du commun !

trek fagaras

Bivouac au bord du Lac Podragu

Pour les repas, pensez bien à prévoir de quoi vous restaurer pour l’ensemble de la randonnée (le seul lieu où il est possible de se ravitailler est le lac Balea et vous pouvez prévoir un dîner et petit déjeuner à la cabana Podragu pour moins vous charger).

trek fagaras
Des petites ruisseaux permettent de faire le plein d’eau, faites le dès que vous croisez un point d’eau car on ne sait pas forcément quand on croisera la prochaine ruisseau !
Pour le topo guide complet de cette randonnée, nous avons utilisé celui proposé par Guide Apacheta (excepté pour la première étape où nous avons suivi un autre sentier).

trek fagaras

N’hésitez pas à m’écrire pour toute question ! Bonne marche à tous !

Une réflexion sur “La traversée des Monts Făgăraş

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s